Author Archives: NewsGirl

Le yoga en résidence pour personnes âgées

Que l’on en soit un adepte convaincu depuis de nombreuses années ou qu’on le découvre au moment de la retraite, faut-il d’abord savoir de quoi il s’agit ?

Lorsque Swami Satyananda Saraswatise mit à le propager en occident, personne ne connaissait sa signification et pensait qu’il s’agissait d’une tradition mystique confondue avec des religions hindouistes.

Pour la majorité d’entre nous, nous avons  la conviction qu’il s’agit de simples exercices physiques, une technique pour atteindre la relaxation. Celle-ci compensant les situations de stress de notre vie quotidienne sensée être la technique pour apprendre à méditer, à se rapprocher de notre soi  intérieur.

Aucun de ces objectifs ne permet de développer une vision complète et globale du yoga dans la compréhension de notre vie intérieure.

Il est bien plus que ça, il est à la fois une science éducative et une entreprise écologique.

De fait, Yoga veut dire unité : un champ unifié. Nous, êtres humains ne vivons pas en tant qu’entités séparées, nous sommes connectés à tout notre environnement. C’est ce champ unifié que nous désignons du terme d’écosystème.

Une quelconque perturbation dans ce champ environnemental engendrera des conséquences qu’il nous faudra combattre non pas techniquement mais de façon yogique.

Le yoga nous apprend qu’il faut respecter les lois de la nature, la comprendre et vivre en harmonie avec elle. C’est ça l’écologie du yogi.

Le yoga nous mène plus loin, il ne se contente pas de nous montrer notre interdépendance, il nous indique aussi qu’il y a une unité de base commune à toutes les créations qui nous entourent.

Nous avons perdu notre lien avec la nature, nous avons brisé son cycle naturel. Et c’est justement en pratiquant le yoga que vous comprendrez mieux votre rôle dans l’environnement. Vous réaliserez que vous en êtes aussi un élément et aussi longtemps que vous vivrez dans le monde des sens, vous vivrez dans un monde de dualité.

Tant que vous aurez comme seule vision du monde, celle des cinq sens, vous vivrez toujours dans la dualité et ne comprendrez jamais votre propre nature.

Vous devez vous élever au-dessus de la dualité pour comprendre la nature. Il faut être capable de comprendre l’unité qui vous lie à la création. La seule science qui vous apportera cette connaissance  profiteuse et systématique, c’est le yoga.

Avec la pratique du yoga, vous allez découvrir de plus en plus d’harmonie de d’équilibre avec la nature. Vous vous sentirez plus tranquille, en paix avec vous-même et rempli d’amour, de compassion, de joie.

Une pratique sérieuse du yoga se fait de préférence dans des endroits isolés que l’on qualifie d’ashram. Le lieu idéal pour se retirer un moment du tumulte et de l’agitation de nos vies de tous les jours. Nos vies modernes remplies de sollicitations diverses pleines d’agitation et de stress.

Ces moments d’écarts à la vie de tous les jours, aux exigences quotidiennes, vont nous permettre un retour sur nous-même pour mieux maîtriser l’essentiel et ainsi adopter un regard neuf sur les choses.

Les cours de yoga en résidences pour personnes âgées.

Pour intervenir dans une maison de retraite, un professeur de yoga doit avoir impérativement suivi une formation complémentaire et doit être agréé par celle-ci.

Des cours de yoga dispensés à des seniors doivent remplir les conditions suivantes :

  • Être dispensés à des personnes en bonne santé et non soumises à la contre-indication de sa pratique.
  • Être modulés par tranches d’âges différents, entre les 60/70 ans et les octogénaires et au-delà.
  • Être enseignés en groupes si la totalité de ceux-ci sont aptes à suivre ces cours sans nuire à leurs équilibres physiques.
  • Au contraire être appris individuellement, si la personne âgée risque d’avoir des difficultés à suivre un cours en groupe.
  • Être adaptés selon des critères particuliers, tels le yoga nidra pour les seniors atteints de troubles du sommeil, un autre yoga destiné aux seniors qui ont mal au dos et enfin le yoga du rire pour ceux et celles qui se sentent seules et tristes.

Enfin, selon le degré de motricité des participants, les cours se feront :

  • De préférence assis sur une chaise par des pratiques de petits exercices du haut du corps et des jambes.
  • Ou debout pour les personnes qui ont du mal à s’asseoir sur le sol, en pratiquant des exercices de yoga plus doux.

Une pratique régulière de cette activité physique ne pourra qu’apporter des bienfaits à leurs pratiquants et en particulier :

  • Une amélioration de la qualité de vie.
  • Une meilleure gestion des angoisses grâce à des exercices de relaxation et de méditation.
  • Une meilleure oxygénation des cellules par des exercices de respiration chassant les toxines de l’organisme, permettant de ressentir un regain d’énergie.
  • Une meilleure santé morale, celle de mieux vivre son passage à la retraite et de ne pas sombrer dans la dépression.
  • Enfin une vie sociale plus épanouie, permettant de ne plus souffrir de la solitude. De rencontrer des gens en pratiquant cette activité physique.

S’il fallait tirer une conclusion sur la pratique du yoga, on pourrait dire que :

Pratiquer le yoga, consiste à s’éduquer soi-même plus justement et plus en cohérence avec soi-même, les lois de l’existence et de la nature. Pour en savoir plus sur la santé en résidence pour aînés:http://residencepourainesalaval.wordpress.com/

Les avantages d’une garderie prématernelle

Une école prématernelle est une garderie pour les petits de 3 et 4 ans, avant d’accéder à la maternelle de l’école.

Ses avantages :
• Intégration de l’enfant dans un milieu social
• L’incite et l’encourager à la communication
• Développer son écoute et sa concentration
• Un milieu qui aide l’enfant à exprimer ses désirs et ses craintes
• La découverte de la magie des mots, des images, de la musique et des couleurs

Habituellement, il y a différents thèmes au programme pour stimuler les enfants qui peuvent varier chaque semaine ou aux deux semaines.
Par exemple:

1. Découvrir les oiseaux
2. Identifier les planètes
3. Connaitre les transports et leur utilité
4. Reconnaitre les animaux de la ferme
5. Expliquer le rôle de la famille
6. Déceler les bons aliments pour la santé
7. Expliquer les émotions par des histoires ou avec des marionnettes
8. Découvrir le monde des plantes
9. Apprécier les cadeaux de la saint Valentin et le pourquoi?
10. Organiser une fête pour les parents et les amis

Intégration de l’enfant dans un milieu social

La sociabilité est un apprentissage qui se développe très jeune par des mises en situation et des explications très simple.
• Par exemple : le défi de bien se comporter en public, de dire merci, s’il vous plaît et bonjour, tout cela demande répétition et conviction afin de l’intégrer d’une façon automatique.
L’enfant doit apprendre à faire confiance à une nouvelle personne dans sa vie, cela aura une répercussion sur son comportement futur. La patience, le respect, la douceur et l’acceptation de partager ses jouets ou objets de bricolage demande des stratégies de persévérance et une constance dans l’application de certaines règles.

Inciter l’enfant à la communication

La communication passe par le langage. Stimuler le langage par différents jeux prépare l’enfant à une intégration plus facile en milieu scolaire. Le jeune enfant enrichit son vocabulaire par l’imitation des personnes autour de lui, une pré-maternelle permet d’augmenter ce vocabulaire en intégrant une meilleure prononciation à l’aide de chants et d’histoires.

Développer son écoute et sa concentration

L’écoute est une faculté d’audition et de réception à un message. La concentration devient une aptitude à être attentif aux consignes et aux activités. Le fait de focaliser son esprit sur un sujet précis demande attention et intérêt. L’éducateur en garderie doit demeurer attentif et trouver des activités pour garder cette écoute chez le tout petit.
• Par exemple : enseigner les paroles d’une chanson et les faire répéter par chaque enfant. Organiser un bingo avec des formes très simples, jouer avec des cubes de couleurs et les déplacer quand l’enfant ferme ses yeux.

Aider l’enfant à exprimer ses désirs et ses craintes

L’adaptation est un apprentissage différent pour chaque enfant, dépendant de son milieu, de son éducation, de sa personnalité et des peurs de la famille. Les craintes se construisent selon les illusions et l’imagination des histoires, des films et de ce que l’enfant perçoit comme dangereux. Les craintes sont un sentiment bien réel qui apparait sous différentes formes.
• Par exemple : peur du noir, des chiens, des orages, de la mort, de se tromper, des montres, du père Noël et autres.
Les désirs font partie des rêves et d’un certain contrôle sur les autres ou sur les évènements. Un enfant a-t-il besoin d’avoir tout ce qu’il sollicite? Est-ce nécessaire de posséder tout ce que les autres ont? Est-ce une obligation d’être joyeux tout le temps?

Découvrir la magie des mots, des images, de la musique, des couleurs

L’apprentissage de la vie commence très tôt avec des consignes précises. Tout ce qui stimule l’enfant à développer l’équilibre de sa personnalité a une valeur ajoutée à son intégration scolaire future. Se sentir aimé, accepté est un besoin vital pour l’humain à tous les stades de sa vie. Un exemple de prématernelle d’exception à Laval : http://www.croquemagie.com/

Préparez-vous pour votre première leçon de conduite

Révisez votre code

Vous ne voudriez pas faire des fautes stupides dès votre première leçon n’est-ce pas ? Alors révisez votre code et sachez-le sur le bout des doigts. Entrainez-vous à observer la circulation lorsque vous êtes avec d’autres personnes en voiture. Mémorisez les panneaux, les vitesses obligatoires et posez des questions si vous avez un doute.

Dormez bien

Prenez une bonne nuit de sommeil avant votre première leçon de conduite et réveillez-vous au moins une heure avant le début de la leçon si vous pouvez conduire le matin. Vous serez plus concentré qu’en fin de journée et plus frais si vous vous êtes bien reposé.

Évitez les boissons stimulantes et/ou alcoolisées

Pour des raisons évidentes gardez la tête claire la veille de vos leçons de conduite, vous en apprendrez beaucoup plus. Faites-vous plutôt une bonne tisane de grand-mère avec du miel et détendez-vous.

Mangez bien

La veille prenez un repas sains : pleins de fruits et de légumes. Le matin également remplacez votre petit déjeuner habituel par un grand verre de jus d’orange fraichement pressé et une salade des fruits que vous préférez, ainsi vous aurez le plein d’énergie pour la journée. Ne laissez pas vos nerfs vous empêcher de prendre un petit déjeuner, la dernière chose dont vous avez besoin est un estomac qui grogne et vous distrait de votre première leçon de conduite.

Habillez-vous confortablement

Pour votre premier cours de conduite automobile vous devez absolument être « à l’aise dans vos baskets » : assurez-vous de choisir des chaussures adéquates dans lesquelles vous êtes confortable : pas de hauts talons, tongs ou des nouvelles chaussures qui risque de vous faire mal. Ne portez que des vêtements confortables, pas trop chaud, qui n’empêche pas vos mouvements. N’hésitez pas à enlever votre veste pour conduire, vous serez beaucoup plus à l’aise. N’oubliez pas vos lunettes si vous en portez habituellement.

Ne stressez pas

Le stress est un grand handicap pour votre réussite. Essayez de garder votre calme, de vous concentrer sur ce que vous avez appris et sur le fait que vous allez faire de votre mieux pour apprendre d’avantage encore. La veille essayez une technique de relaxation simple :

–          La respiration profonde : Cela implique de prendre une longue respiration, et de respirer très lentement. Si vous faites cela à quelques reprises, et que vous vous concentrer pleinement sur ​​la respiration, cela va relaxer votre corps. Une main sur le ventre concentrez-vous et respirer avec votre ventre, cela encourage le diaphragme à travailler efficacement et sera encore plus efficace.

Ce qui fera de vous un bon conducteur

Gardez à l’esprit qu’un bon conducteur doit respecter des critères : le respect des règles, la réflexion, la capacité à anticiper les situations et les dangers, le contrôle, la prudence et le respect des autres usagers.

Motivé !

Votre bon vouloir et votre motivation vont être un élément clé de votre permis. Soyez enthousiaste et ne restez jamais sur un échec, faites uniquement de votre mieux !

Pour plus d’information sur le cours de conduite automobile visitez http://www.ecolelauzon.ca/ecole-de-conduite-id106.php

Pour une école de conduite au Québec visitez